• Manifestations scientifiques,
  • Culture,
  • Sciences sociales,
  • Communication,
  • Lettres,

Colloque | Montage / Démontage / Remontage

Evènement | 20 novembre 2014

Le colloque s’attachera aux pratiques spécifiques de composition et de recomposition du rapport texte-image...

L’analyse du processus de remontage implique une réflexion à propos de la nature du montage texte-image sur lequel l’artiste, l’écrivain agissent. Les processus ou les procédés de remontage sont innombrables et tous ont leurs spécificités : prélèvement, transfert, déplacement, inversion, expansion, réduction, séparation, regroupement, exportation et insertion, remploi et réexposition dans des contextes où reparaissent, plus ou moins fidèlement, les textes et les images premières.

Le démontage suppose, lui, une certaine violence exercée sur la source. Il malmène ou trouble la cohérence de cette dernière. Il s’en prend à son intégrité, envisage son désajointement. Démonter des textes et des images, préalablement prévus les uns pour les autres, interroge l’autonomie et la circulation du textuel et de l’iconique, leur aptitude à changer de rythme et de cohérence, les modalités de leurs bouleversements et de leurs mutations.

Notre enquête cherchera donc à définir les enjeux artistiques, mais aussi idéologiques ou politiques, et plus généralement historiques et anthropologiques de ces pratiques :

  • Le geste du remontage qui repositionne textes et images suppose et engage en effet une certaine prise de position qui tient tout à la fois de l’esthétique et de la politique du regard.
  • Le résultat du remontage débouche nécessairement sur des modifications de la signification, de plus ou moins grande ampleur. Il conduit notamment à défaire, déjouer ou mettre en crise le sens premier et à opérer de nouveaux choix stratégiques. Ces déplacements s’accompagnent d’une modification de la perception et des habitudes que le regard a pu adopter ou que l’on a voulu lui faire prendre.

On se demandera aussi, bien entendu, qui démonte et qui remonte. Il arrive que celui qui a produit le montage de départ veuille revenir sur son œuvre pour dégager en elle des virtualités ou pour procéder sur elle à des manipulations plus destructrices. Mais un autre, artiste ou non, peut aussi décider de s’approprier une œuvre antérieure, de la détourner, de la revisiter et la traduire en fonction de circonstances différentes et éventuellement dans d’autres systèmes de signes. Le remontage n’oblige-t-il pas en conséquence à penser l’auteur et ses droits, à s’interroger sur la propriété artistique et la libre circulation des œuvres… ?
 

PROGRAMME


Jeudi 20 novembre

  • Ouverture : Jérôme Thélot (directeur du Cedfl)
  • Introduction générale Olivier Leplatre (Université Lyon 3) : « Montage mon beau souci »
Séance 1 : présidence Aurélie Barre
  • Michel Briand (Université de Poitiers) : « Montage, démontage, remontage dans l’Odyssée : effets cinématiques et structurels, jeux de regards, de voix, de gestes »
  • Myriam White-Le Goff (Université d’Artois) : « Génération et montage à propos de quelques images marginales de manuscrits médiévaux »
Séance 2 : présidence Myriam White-Le Goff
  • Aurélie Barre (Université Lyon 3) : « Le sens de la lecture. L’enluminure au seuil de Perceval ou le conte du graal dans le ms 12 576 de la BnF »
  • Véronique Rouchon-Mouilleron (Université Lyon 2) : « Démonter les roues. Le char de Yahvé dans la vision d’Ezéchiel (Ez 1-3) et ses reconfigurations au début du XIVe siècle : l’exemple du manuscrit Latin 12018 de la BnF »
Séance 3 : présidence Isabelle Garnier
  • Thomas Golsenne (Ecole des Beaux-Arts, Nice) : « La mosaïque, modèle pratique »
  • Pierre Martin (Université de Poitiers) : « Emblématique, bricolage et conscience sémiotique »
Séance 4 : présidence Jean-Pierre Dubost
  • Olivier Leplâtre (Université Lyon 3) : « Portraits démontés et récit de soi : Le Page disgracié de Tristan L’Hermite »
  • Cyril Frances (Université de Miami) : « Image montée et peinture recomposée : de l’usage de la miniature dans la littérature libertine du XVIIIe siècle »
  • Jean-Pierre Esquenazi (Université Lyon 3) : Conférence-projection : « Le montage des temps chez Fellini »
 

Vendredi 21 novembre


Séance 5 : présidence Liliane Louvel
  • Caroline Heering (Université catholique de Louvain) : « Ornementalité et pratiques de (re-)montage des festivités éphémères au premier âge moderne »
  • Isabelle Gadoin (Université de Poitiers) : « The Grammar of Ornament de Owen Jones (1854), ou comment réformer les arts décoratifs victoriens par l’emprunt, la copie, le montage »
Séance 6 : présidence Jan Baetens
  • Philippe Ortel (Université Bordeaux 3-Montaigne) : « Les Contemplations illustrées de photographies : le montage d’Auguste Vacquerie »
  • Marie-Astrid Charlier (Université de La Rochelle) : « Madame Bovary, "dépouillée de littérature et […] en images d’aujourd’hui". A propos de Bovary 73, romanphoto »
Séance 7 : présidence Anne-Cécile Guilbard
  • Jean-Pierre Dubost (Université Blaise Pascal- Clermont-Ferrand) : « Alexander Kluge : démonter et remonter le "textimage" de l’histoire »
  • Raphaël Jaudon (Université Lyon 2) : « La politique a-t-elle une consistance ? Réflexions autour des collages critiques du groupe Dziga Vertov »
Séance 8 : présidence Sylvain Santi
  • Liliane Louvel (Université de Poitiers) : « Montages d’images et de textes graphiques : anatomie de quelques étranges montages »
  • Jan Baetens (Université de Leuven) : « Ice Haven : du comic au graphic novel »
  • Philippe Maupeu (Université Toulouse Le Mirail) : « Nitnit et le secret de la Ruche : montage et hantise chez Charles Burns (Toxic, La Ruche) »
Séance 9 : présidence Philippe Ortel
  • Catherine Soulier (Université Montpellier 3) : « Démembrer… et après ? Autour de la Suite Grünewald de Gérard Titus-Carmel »
  • Agnès Guiderdoni (Université catholique de Louvain) : « Collages et montages pour une Eloge de la Folie contemporaine »
  • Ju Hyun et Ludovic Burel (Ecole des Beaux-Arts, Grenoble) : Conférence-performance : « Karaoké coréen pop et politique – chanter Foucault »
 

Samedi 22 novembre


Séance 10 : présidence Jean-Pierre Esquenazi
  • Sylvain Santi (Université de Savoie) et Jonathan Degenève (Université Paris 3) : « Le montage comme articulation »
  • Térésa Faucon (Université Paris 3) : « Emblématique des titres de films. A partir de Donne-moi tes yeux d’Henri Foucault »

Séance 11 : présidence Gilles Bonnet
  • Anne-Cécile Guilbard (Université Poitiers) : « Démontage de l’e-mage (Olivier Cadiot) »
  • Anaïs Guilet : « Remix Gogol. L’adaptation hypermédiatique du journal d’un fou par Tom Drahos »

Document(s) à télécharger

INFOS PRATIQUES

Lieu(x)

Campus des Quais

20 novembre 2014
Amphithéâtre Doucet-Bon, 18 rue Chevreul, Lyon 7e

21 novembre 2014
Espace Marc Bloch (ISH), 14 avenue Berthelot, Lyon 7e

22 novembre 2014
Amphithéâtre Doucet-Bon, 18 rue Chevreul, Lyon 7e

Plan d'accès
Contact

Frédérique Lozanorios

frederique.lozanorios@univ-lyon3.fr

Type

Colloque / Séminaire

Thématique

Manifestations scientifiques, Culture, Sciences sociales, Communication, Lettres

Partenaires

  • CIHAM (Lyon 3)
  • GADGES (Lyon 3)
  • CEDFL (Lyon 3)
  • FoReLL (Poitiers),