• Lettres,
  • Recherche,

Huysmans et les genres littéraires

Gilles BONNET et Jean-Marie SEILLAN, Presses universitaires de Rennes, 2010

Actes du colloque organisé les 18, 19 et 20 octobre 2007 à l'UFR lettres de Nice

Si A rebours fascine encore aujourd'hui, c'est aussi comme chimère générique, roman expérimental où viennent se précipiter divers codes et cadres. L'œuvre profuse de J. K. Huysmans échappe enfin aux taxinomies rassurantes héritées d'une lecture à dominante biographique. C'est un faisceau de tensions, liant production, édition et réception des textes littéraires, discernant choix esthétiques personnels et contraintes conjoncturelles, qu'il faut considérer pour échapper au carcan d'une appréhension purement essentialiste du genre. Le présent volume se propose d'interroger à nouveaux frais l'ouvre de Huysmans en termes de pratiques, conscientes et choisies, de genres littéraires. L'écrivain paraît en effet soucieux, tout au long d'un sinueux parcours qui le mena du Drageoir aux épices (1874) aux Foules de Lourdes (1906), de situer ses textes - ou de les égarer - sur l'échiquier générique. Adepte du poème en prose, acteur privilégié de la crise du roman, du renouveau de la pantomime, nouvelliste, critique d'art, hagiographe, il interroge le lieu de la littérature à la fin du XIXe siècle en le vouant, le confort des lecteurs dût-il en pâtir, à un incessant débord des frontières génériques.