Aller au contenu


Accueil > Axes de recherche > Texte, image et médias

[Appel à contributions] Journée d'étude - LittéraTube : une nouvelle écriture ? (15/11/18)

Evènement | du 20 juin 2018 au 10 septembre 2018

Journée d’étude / 15 novembre 2018 / Université Lyon 3

 La LittéraTube : une nouvelle écriture ?

Gilles Bonnet (MARGE, Université Jean Moulin-Lyon 3)
&
Florence Thérond (RIRRA21, Université Paul Valéry-Montpellier 3)

 

Un corpus nouveau est en train d’apparaître sur Internet, constitué de capsules vidéo, qui entrecroisent divers systèmes sémiotiques et médiatiques, pour donner naissance à de nouvelles formes d’expression littéraire. La page Facebook du groupe « Vidéo-écriture » le revendique avec fermeté : « La littérature s’écrit aussi en vidéo sur des chaînes YouTube ». Nommons LittéraTube un tel corpus qui constitue un écosystème littéraire évolutif et inédit. Y figurent des contenus nativement numériques et « YouTubéens », c’est-à-dire pensés et créés pour être mis à disposition d’un public d’internautes usagers du site, ou des contenus provenant d’autres médias (TV, radio, captations) et désormais remédiatisés sur cette plateforme hégémonique. La LittéraTube revendique une littérarité non logocentrée qui la place au cœur des enjeux contemporains de redéfinition en acte du littéraire par la littérature numérique et l’inscrit dans le mouvement d’une littérature contextuelle ou exposée, qui « débord[e] le cadre du livre et le geste d’écriture ».

Au royaume de l’image, la littérature se fait donc entendre et voir, avec une intensité surprenante. Des bibliothèques réinventent les clubs de lecture sous forme de série vidéo (comme la bibliothèque de Montreuil avec la série « Dans Ma Poche »), des libraires, par exemple Mollat à Bordeaux, proposent des capsules vidéo dans lesquelles écrivains et artistes parlent de leurs livres, des web-séries, par exemple « Miroirs », s’attachent à saisir sur la vif la rencontre des écrivains avec leur public. Les témoignages abondent, proches du journal filmé, du sketch ou du tutoriel, qui décrivent l’importance de la lecture et des livres pour de nombreux YouTubeurs. La communauté des Booktubeurs s’étend constamment, constituant une réelle force de prescription et d’influence, en partie reconnue d’ailleurs par les éditeurs qui incluent certain.e.s d’entre eux/elles dans leur service de presse. La lecture semble d’ailleurs constituer un relais puissant vers la création. Sur YouTube la littérature entre en action, s’inspirant des méthodes de l’improvisation à haute voix devant caméra, empruntant les voies de la performance. YouTube s’affirme en effet comme un nouvel espace de création littéraire, héritier par exemple du vidéopoème, et qui s’étoile désormais en une pluralité de genres, au sein de laquelle le vlog, prolongement audiovisuel du blog, occupe une place centrale.

Cette journée d’étude sera l’occasion d’interroger ces dernières pratiques créatives sous l’angle de leur poétique.
 

Parmi les questions qui pourront être abordées, figurent les suivantes :

- Quels dispositifs issus de la photographie et du cinéma la LittéraTube retravaille-t-elle ?

- Quels déplacements propose-t-elle au texte littéraire ? au récit ?

- Quels nouveaux rapports iconotextuels met-elle au jour ?

- Comment les captations (de performances et de lectures, tout particulièrement) contribuent-elles à faire de la plateforme une archive littéraire du XXIe siècle ? Quels usages peut-on discerner ?

- Quelles figures et postures de l’auteur se construisent dans ce rapport frontal mais différé à un public d’internautes ?

 

Merci d’envoyer avant le 10 septembre 2018 une proposition de communication de 2500 signes maximum, accompagnée de quelques lignes de bio-bibliographie, à :

bonnetgilles[arobase]wanadoo.fr et therond.florence[arobase]wanadoo.fr


INFOS PRATIQUES

Type

Appel à propositions, Colloque / Séminaire

Thématique

Manifestations scientifiques

Université de Lyon