Aller au contenu


Accueil > Projets

Projets

Programme de recherche sur le vieillissement

  1. Enjeux

    Le vieillissement est un phénomène majeur de la société contemporaine et qui ira en s’accentuant dans les décennies à venir : en 2035, les personnes de plus de 75 ans devraient représenter 13,6% de la population française contre 8,5% en 2007 (source INSEE). Les conséquences de cette évolution sont aussi bien d’ordres économique et social, que sanitaire et culturel. Si ces aspects semblent faire l’objet de toute l’attention des responsables politiques (financement des retraites et de la dépendance…) et du monde médical (dispositifs sanitaires adaptés, recherche de médicaments…), la dimension humaine et psychologique de la dégradation liée au grand âge et son impact sur l’entourage immédiat de la personne vieillissante semblent moins prises en compte. C’est la raison pour laquelle l’université Jean Moulin-Lyon 3 a fait de la recherche sur le vieillissement l’un de ses axes scientifiques prioritaires. Aujourd’hui, deux équipes de recherche, Marge et Gadges s’associent pour mener à bien un projet ambitieux sur ce sujet, à partir d’octobre 2013.
     
  2. Impacts

    Favoriser la compréhension et la prise en compte de la dimension humaine et psychologique des situations de vieillissement par les différents acteurs et décideurs, mettre l’accent sur l’apport de la créativité dans le ralentissement du processus de vieillissement.
     
  3. Originalités

    La littérature et les arts (cinéma, photographie, arts plastiques…), en mettant en scène le processus du vieillissement dans ses manifestations physiques et mentales (trous de mémoire, ralentissement des opérations cognitives, perte des capacités créatives..), sont des dispositifs d’analyse indispensables à la compréhension de ce phénomène, car ils se situent à l’interface des différents points de vue.

    L’attention portée à la personne qui fait l’expérience du vieillissement constitue le premier objet de recherche, complété, et ce sera un de nos apports majeurs, de l’étude des réactions de l’entourage comme de la réception (par une communauté de lecteurs ou de spectateurs) de l’œuvre crée.
     
  4. Dispositif

    Ce programme de recherche créera un espace d’échange entre les différents acteurs engagés dans l’action et dans la réflexion sur le vieillissement. Il se compose de trois volets complémentaires tant dans leurs modalités que leurs méthodologies :

    • un séminaire de recherche « Écritures du vieillissement » centré sur : « vieillissement et création de l’antiquité à nos jours dans la littérature et dans les arts ». Comment l’écrivain met-il en scène son propre vieillissement ? Quel rôle joue la création dans sa conscience du temps existentiel ? Quelles sont les traces de son état dans son écriture ? Des spécialistes de la question, français et étrangers, viendront faire état de leurs recherches et les confronter, au rythme d’une séance par mois, d’octobre 2013 à juin 2014 (possibilité de reconduire ce séminaire sur l’année 2014-2015)
       
    • un colloque intitulé « Trous de mémoire, failles du cerveau : le témoignage de la littérature » (23-24 mai 2014). Centré sur les formes d’altération de la mémoire, ce colloque se propose de faire dialoguer médecins cognitivistes et psychanalystes, historiens des sciences et spécialistes de la littérature et des arts. La transdisciplinarité mise en œuvre autorisera une ouverture de la manifestation au grand public.
       
    • une série de conférences associées, elles aussi ouvertes au grand public, avec comme premiers intervenants :
      • Bernard Croisile, neurologue des hôpitaux, laboratoire de neuropsychologie, hôpital neurologique de Lyon.
      • Alain Chabrolle, adjoint du maire de Lyon chargé des personnes âgées, vice-président du conseil régional délégué à la santé.
      • Claudine-Attias Donfut, sociologue, chercheur CNRS, directrice des recherches à la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) où elle a la responsabilité d'une équipe pluridisciplinaire de chercheurs en sociologie , économie et anthropologie et rédactrice en chef de la revue Retraite et Société . Elle travaille sur les relations entre générations dans le cadre d'une enquête européenne SHARE qui regroupe quinze pays.

    Ce programme de recherche sera porté par les deux équipes Marge et Gadges, réunies au sein de l’équipe d’accueil C.E.D.F.L. Les responsables de ce projet sont :
    • Fabienne Boissiéras, Maître de conférences, langue et littérature françaises
    • Marc Hersant, Maître de conférences habilité, littérature française
    • Régine Jomand-Baudry, Professeur des Universités, littérature française
     
  5. Diffusion des savoirs

    Un espace Internet dédié sera créé, qui permettra la mise en ligne des résultats du séminaire, et aura pour objectif de centraliser très rapidement toutes les informations liées à ce programme de recherche. Le grand public aura ainsi accès à l’ensemble de nos programmes.
    Les annonces et les résultats de ce programme seront largement diffusés dans les circuits de communication des différents partenaires (mairie, région, établissements de santé…) et par des publications universitaires (articles, actes de colloques...).
    L’université Jean Moulin-Lyon 3 utilisera par ailleurs ses ressources de communication pour que des publications dans la presse soient assurées, afin d’améliorer encore la visibilité de ces manifestations.


Université de Lyon