Aller au contenu


Accueil > Actualités > Manifestations scientifiques

Montage, Démontage, Remontage - Entre textes et images

Evènement | du 20 novembre 2014 au 22 novembre 2014

jeudi 20 novembre : de 9h à 18h
vendredi 21 novembre : de 9h à 19h
samedi 22 novembre : de 9h à 12h

Mis à son programme par le Centre d’Etudes des Dynamiques et des Frontières Littéraires de l’Université Lyon 3, le colloque « Montage/démontage/remontage » s’attache aux pratiques spécifiques de composition et de recomposition du rapport texte-image.

L’analyse du processus de remontage implique une réflexion à propos de la nature du montage texte-image sur lequel l’artiste, l’écrivain agissent. Les processus ou les procédés de remontage sont innombrables et tous ont leurs spécificités : prélèvement, transfert, déplacement, inversion, expansion, réduction, séparation, regroupement, exportation et insertion, remploi et réexposition dans des contextes où reparaissent, plus ou moins fidèlement, les textes et les images premières.

Le démontage suppose, lui, une certaine violence exercée sur la source. Il malmène ou trouble la cohérence de cette dernière. Il s’en prend à son intégrité, envisage son désajointement. Démonter des textes et des images, préalablement prévus les uns pour les autres, interroge l’autonomie et la circulation du textuel et de l’iconique, leur aptitude à changer de rythme et de cohérence, les modalités de leurs bouleversements et de leurs mutations.

Notre enquête cherchera donc à définir les enjeux artistiques, mais aussi idéologiques ou politiques, et plus généralement historiques et anthropologiques de ces pratiques :
  • Le geste du remontage qui repositionne textes et images suppose et engage en effet une certaine prise de position qui tient tout à la fois de l’esthétique et de la politique du regard.
  • Le résultat du remontage débouche nécessairement sur des modifications de la signification, de plus ou moins grande ampleur. Il conduit notamment à défaire, déjouer ou mettre en crise le sens premier et à opérer de nouveaux choix stratégiques. Ces déplacements s’accompagnent d’une modification de la perception et des habitudes que le regard a pu adopter ou que l’on a voulu lui faire prendre.

On se demandera aussi, bien entendu, qui démonte et qui remonte. Il arrive que celui qui a produit le montage de départ veuille revenir sur son œuvre pour dégager en elle des virtualités ou pour procéder sur elle à des manipulations plus destructrices. Mais un autre, artiste ou non, peut aussi décider de s’approprier une œuvre antérieure, de la détourner, de la revisiter et la traduire en fonction de circonstances différentes et éventuellement dans d’autres systèmes de signes. Le remontage n’oblige-t-il pas en conséquence à penser l’auteur et ses droits, à s’interroger sur la propriété artistique et la libre circulation des œuvres… ?

Cette manifestation transdisciplinaire est organisée par Olivier Leplatre (PR de littérature du XVIIe siècle), Jean-Pierre Esquenazi (PR de sciences de l'information et de la communication) et Aurélie Barre (MCF de langue et littérature médiévales)

Le programme complet de la manifestation, ainsi que le descriptif scientifique complet sont en téléchargement dans cette page.

INFOS PRATIQUES

Lieu

jeudi 20 novembre : Amphithéâtre Doucet-Bon (18 rue Chevreul, Lyon 7e)
vendredi 21 novembre : Salle Marc Bloch (MSH) (14 avenue Berthelot, Lyon 7e)
samedi 22 novembre : Amphithéâtre Doucet-Bon (18 rue Chevreul, Lyon 7e)

Contact

Frédérique LOZANORIOS

Type

A la Une, A la Une - net3, Colloque / Séminaire

Université de Lyon