Aller au contenu


Accueil > Axes de recherche > LIFRANUM

LIFRANUM

Descritpion du projet

Inscrit dans la thématique 2.3 de l'appel à projet, LIFRANUM se propose d'identifier et de stabiliser le corpus des productions littéraires francophones nativement numériques et de le construire, en le liant aux productions académiques afférentes, en objet suceptible de fédérer une nouvelle communauté internationnale de chercheurs.

Afin de réaliser ces objetifs, nous avons réuni deux équipes québécoises spécialistes de littérature numérique (NT2 et Théolinum), animées par B. Gervais et M. Vitali-Rosati, et deux équipes françaises (MARGE et LISTIC), autour de G. Bonnet et R. Dapoigny, qui complètent les compétences en présence par une expérience en sciences de l'information et élaboration d'ontologies.

L'originalié du projet réside en partie dans cette pluridisciplinarité, indispensable à la réalisation envisagée. Il s'agit de bâtir une plateforme Web de micropublication et prise de note collaborative, pérenne et évolutive. Elle permettra de produire des minitextes finement balisés pouvant être reliés les uns aux autres de façon algorithmique. Il sera ainsi possible d'identifier un texte du corpus - par exemple un blog - d'en récupérer les métadonées, de le commenter, l'annoter, et de partager ces notes avec les autres chercheurs.

Les méthodologies requises viennent de l'e-science et des sciences de l'information. Nous emploierons ainsi un protocole OAI-PMH pour moisonner les métadonnées des blogs, sites, etc. de façon à constituer le corpus homogène. Encodage des textes par TEI et schéma RDFS seront également sollicités. Notre projet renouvelle les méthodologies d'élaboration des ontologies en introduisant une participation communautaire et collaborative.

Notre approche privilégie trois domaines :
  1. Plateformes et logiciels : comment les écrivains se servent-ils des nouveaux médias et dispositifs numériques ?
  2. Auteurs, collectifs et communautés : comment les écrivains utilisent-ils les dispositifs numériques pour écrire, diffuser des textes et rejoindre leur lecteurs ?
  3. Projets, ateliers, textualités : comment se servir des dispositifs numériques comme tremplins pour parler de littérature et imaginer de nouvelles formes littéraires ?
Les deux points forts du projet résident :
  • dans la construction d'un objet scientifique et d'une communauté de chercheurs, réunis autour d'une nouvelle acception de la littérature francophone,
  • dans l'élaboration d'un outil aisément adaptable à d'autres champs disciplinaires, en particulier au sein des SHS.




Informations

Dans le cadre du Programme AAP franco-québécois en Sciences humaines et sociales
  • Titre du projet : LIttérature FRAncophone NUMérique : pratiques et communautés de production, de lecture et d'analyse critique.
  • Durée : 3 ans
  • Axes thématiques : La recherche en SHS à l'ère numérique et la Transformation des sociétés et des cultures en contexte de mondailisation.
  • Disciplines dominantes : Littérature numérique, humanités numériques, sciences de l'information.
Université de Lyon